L’école d'Antoing prête à cultiver son premier potager !

Publié le par Fête des Courges

Chaque semaine, les enfants de 5e primaire prennent une leçon de jardinage en plein air.

 

06012009-005-.jpg

Désormais, au programme des cours de 5 primaire, de l’ICTF Val d’Escaut à Antoing, est inscrit un cours de culture potagère. Mercredi, les enfants ont, en effet, installé les quatre bacs qu’ils avaient gagnés. Dans quelques jours, ils sèmeront leurs premiers légumes.

Leur motivation fait plaisir à voir. Ils sont 17 écoliers âgés de 10 ou 11 ans à se transformer en petits jardiniers. L’ICTF Val d’Escaut a, effectivement, remporté en avril notre concours “ classe verte ”. L’école d’Antoing a de la sorte gagné les quatre bacs pour potager en carrés, offert par les Jardins Bios du Hainaut, avec la collaboration de Nord Éclair.

Il n’a fallu qu’une matinée à la classe de Jimmy Vergyenst, l’instituteur des 5e, et aux Jardins Bios pour monter les bacs dans le parc de l’internat. “ C’est tout l’intérêt du projet ”, se réjouit l’enseignant. “ La section engins des secondaires nous a aidés pour transporter la terre et l’internat abrite nos bacs. C’est réellement un projet commun ”.

 

06012009-002-.jpg

 

À la bêche, au râteau ou encore quand il s’agit de conduire la brouette pourtant bien lourde, les 17 écoliers ont manifesté une volonté de fer, teintée d’une certaine fierté: “ C’est leur projet. Ils ont travaillé dur pour remporter le concours. Je les félicite tous et je les remercie ”, précise Jimmy Vergeynst.

 

06012009-013-.jpg

 

Mais, à présent que les bacs sont installés, les enfants ont du pain sur la planche: “ Ils devront s’investir toute l’année, même en hiver... Même si j’ai proposé à d’autres classes de se joindre au projet, aux maternelles, notamment ”.

L’instituteur croit fermement aux vertus du jardinage pour inculquer une foule de choses aux enfants: “ Cela leur permet de manger autrement, de respecter la nature. Ils vont aussi se rendre compte que ce qui arrive dans leur assiette nécessite du temps, du travail, de la patience ”. Le projet de l’école d’Antoing prévoit aussi des initiations à la photographie: un élève immortalise d’ailleurs toutes les étapes du montage des bacs pour potager.

La nature, évidemment, est aussi et surtout au centre de leur apprentissage, mais pas uniquement. “ Nous avons décidé de planter également des légumes plus difficiles à faire pousser... pour que les enfants apprennent la patience, à savoir attendre! Et si cela ne marche pas, et bien, ce ne sera pas un échec, mais un obstacle dont ils tireront des leçons pour la fois suivante. C’est en somme exactement comme dans la vie... ”

Commenter cet article